Catégories

Informations

Petit rappel sur les médecines de la plante, différences entre herboristerie, élixirs floraux, huiles essentielles, huile végétales, gemmothérapie...et différentes partie de la plante.

Rappel sur le monde minéral, végétal, animal, puis celui de la conscience, du divin, si on veux...une île volcanique, c'est d'abord le minéral, puis le végétal, puis l'animal....

Les huiles essentielles sont des alliées précieuses pour la santé.

Définition d’une huile essentielle.

Une huile essentielle est un extrait liquide, concentré et complexe, obtenue par distillation par entraînement à la vapeur d’eau de plantes.

Elle contient, entre autre, des molécules carboniques aromatiques issues de la plante, mais ne contient  pas toutes les molécules de  la plante.

C'est pourquoi, les plantes distillées en vue d'obtention d'huiles essentielles sont des plantes aromatiques.

La distillation.

Le procédé consiste à faire traverser une cuve remplie de plantes aromatiques par de la vapeur d'eau. La vapeur d'eau extrait l'essence de la plante et forme avec elle un mélange gazeux homogène. A la sortie de la cuve et sous pression contrôlée, la vapeur d'eau enrichie d'huile essentielle traverse un serpentin et se condense. Le liquide aboutit dans l'essencier (vase florentin) où l'huile essentielle de densité inférieure à celle de l'eau (<1) flotte sur l'eau de distillation (hydrolat) et se recueille par débordement.

NB : Attention, les citrus ( he de citron, mandarine, orange, pamplemousse, sont obtenues par expression à froid  et ne sont pas des « huiles essentielles » distillées.

Qu'est ce qu'une molécule aromatique ?

D 'abord, toutes les molécules aromatiques ne sont pas à retenir, certaines sont toxiques... ( ex : méthanol)
Les molécules carnées  qui composent notre monde, sont des molécules organiques, en dehors de l'eau qui est majoritaire, c'est à dire contenant au moins un atome de carbone.Nous vivons dans un monde organique et dans un monde aquatique . Le monde Carné pour dire « carbone ».

Un atome de carbone possède 4 liaisons , 4 électrons, il peut fixer d'autres atomes ,d'électron à électron. Pour info, l'oxygène en a deux, et l’hydrogène une seule.

Formaldéhyde par exemple ( déjà molécule aromatique légère, formol et toxique).

Ainsi à l'image d'un jeu de Légo, pour ne pas rentrer dans une chimie approfondie, on peut avoir plein de c=c=c=c=c=c=c=c=c c'est ainsi que l'on dit C10 à C20, des molécules pouvant contenir de 10 à 20 atomes de carbones, c'est le cas des molécules aromatiques des huiles essentielles.

Il faut savoir que dans la distillation, seules les molécules contenant entre 10 atomes de carbones et 20 atomes de carbones passent. En dessous, elles sont trop légères, elles partent avec le gaz et on peut les retrouver dans l'eau à la fin, et au dessus, elles sont trop lourdes et ne sont pas entraînées dans la distillation, elles restent avec les résidus de la plante ( ex, les alcaloïdes).

D'où à retenir, l'huile essentielle est issue de la plante, elle contient des molécules aromatiques de la plantes. Une huile essentielle ne contient pas d'eau. Fait essentiel et important pour les modes d'utilisations,  car une huile essentielle non miscibles à l'eau demandera des précautions  à l'utilisation sur nos muqueuses ,qui ne sont pas comme la peau protégées par un film lipidique, les muqueuses  sont aqueuses.

Autre chose, dans une huile essentielle, on peut trouver beaucoup de molécules aromatiques. D’où la complexité thérapeutique et la nécessité de connaissance de chaque compositions.

On peut trouver une huile super simple et trés bien ciblée comme HE Origan qui contient beaucoup de phénols. Par contre l'huile essentielle de lavande «  la bonne à tout faire » contient un peu de tout...elle sera bien pour soutenir une autre huile mais parfois insuffisante.

Ci joint :Fiches HE origan compact, HE Lavande vraie afin de comparer leur triangle aromatique.

Histoire et origine des huiles essentielles.

Reconnues pour leurs puissantes propriétés thérapeutiques et utilisées depuis des millénaires en Chine (cannelle, gingembre), en Inde, au Moyen Orient (khella,…), en Égypte, du temps des pharaons avec toute la symbolique énergétique des huiles ( huiles royales, de protection, sacrées, d’extrême onction, de passage dans l'au delà), en Égypte dans certains temple, il y a des pièces entières avec des murs de hiéroglyphes, de formules aromatiques e thérapies, d'embaumement. et en Afrique (encens, myrrhe,ravintsara), surtout Madagascar. Il y aussi les Incas, les aborigènes....et la bible.

Ancestrales, les huiles essentielles tombent dans l’oubli au Moyen Age. Il faudra attendre l’arrivée des Arabes pour assister à un nouvel essor de la médecine par les plantes.

L’extraction des huiles essentielles par distillation à la vapeur d’eau naît à l’époque de la révolution industrielle et permet le développement de produits alimentaires et de parfums.

Au début du XXème siècle, des chercheurs (Chamberland, Cadéac, Martindale) démontrent par leurs expérimentations le pouvoir antiseptique des huiles essentielles. Mais les véritables “pères“ de l’aromathérapie sont Gattefossé puis Valnet et ses disciples.

R.M.Gattefossé, pionnier de la parfumerie moderne qui, se brûlant les mains lors d’une explosion dans son laboratoire, a le réflexe génial de plonger ses mains dans un récipient rempli d’huile essentielle de lavande. Soulagé instantanément, sa plaie guérit avec une rapidité déconcertante. Étonné par ce résultat, il décide d’étudier les huiles essentielles et leurs propriétés. L’aromathérapie moderne était née. Aujourd’hui, des médecins (Valnet, Duraffourd, Lapraz, d’Hervincourt, Belaiche) et des chercheurs de haut niveau (P. Franchomme), des pharmaciens (D. Baudoux) ont définitivement assis la réputation, l’efficacité et l’extraordinaire richesse des huiles essentielles.

Et aujourd'hui, nous ne pouvons pas raisonner comme avant, dans l'aromathérapie holistique, surtout depuis la découverte de la physique quantique. L'huile essentielle est porteuse de molécules chimiques aromatiques aux propriétés thérapeutiques, mais aussi d'informations, en plus de ses propriétés résultant de sa chimie. Nous sommes dans le vivant, du monde végétal ( ex : la molécule de chlorophylle est la même que celle de l'hémoglobine, sauf que le mg remplace le fer).

Nous ne pouvant plus occulter l'aspect vibratoire et énergétique des huiles essentielles, et nier la place de l'homme entre ciel et terre, au milieu du végétal et en nécessité d 'équilibre ( cf écologie et son importance pour la planète.).

La Réalité vibratoire des Huiles Essentielles.

Le règne végétal est extraordinaire : il se suffit à lui-même. Par le miracle de la photosynthèse, le monde végétal ne se nourrit d’aucun autre règne pour se développer. La plante aromatique vient du sol, reçoit la lumière du soleil et opère une transformation moléculaire et olfactive.

Par le travail de l’homme, la distillation de la plante aromatique est une opération  évaporation-condensation, qui donne vie à l’huile essentielle. L’eau et le feu sont nécessaires à la distillation, ils sont en parfaite analogie avec la place de l’homme dans l’univers.
L’homme est situé entre Ciel et Terre, comme le végétal, il reçoit les énergies du Ciel et de la Terre pour son équilibre vital et sa croissance.

L’huile essentielle est un moyen pour l’homme de se rééquilibrer et donc de maintenir sa verticalité. D’où l’harmonie entre l’huile essentielle et l’humain.

Les huiles essentielles ont une structure biochimique lipidique. Cet état leur permet d’entrer en osmose avec les liquides organiques de l’humain.

Scientifiquement, il est démontré que les huiles essentielles ont la particularité d'émettre des rayonnements électromagnétiques dont la longueur d'onde varie en fonction des molécules contenues. Ces molécules vont recharger les organes en énergie en leur apportant des électrons.

Autre particularité des huiles essentielles : leur capacité à être "programmées" énergétiquement après leur extraction et/ou avant un traitement par le thérapeute. D' où la nécessite de dynamiser les mélanges. (vortex ou 8 infini, symbole de l ADN, et de la vie).

Les Huiles Essentielles, énergie vibratoire & Chakras.

Les huiles essentielles sont émettrices d’onde ou énergie vibratoire et interagissent sur nos chakras. Elles interfèrent à un niveau subtil, elles sont des récepteurs et elle sont émettrices d'ondes de lumière.

Au-delà de leurs activités sur le corps physiques tels que leurs effets antalgiques, relaxantes, anti-infectieux liée aux molécules biochimiques proprement dites; elles agissent par recharge électromagnétique principalement au niveau des récepteurs neuroendocriniens, qui sont en lien direct avec les chakras.

Tous les couleurs de l’arc-en-ciel sont représentés par les huiles essentielles. Lorsqu’une plante pousse près de la mer , ceux sont d’avantage les rayons infrarouges qui influenceront la plante. Et curieusement beaucoup de ses huiles agiront sur les premiers chakras. Dans les montagnes en haut altitudes les rayons du soleil seront d’avantage des rayons ultraviolets, cette énergie généra des huiles essentielles qui en général agiront sur les derniers chakras comme par exemple la lavande vrai.

Ces huiles aromatiques agissent au niveau de notre équilibre psycho-émotionnel et physique. Elles influencent subtilement mais efficacement le fonctionnement de notre physiologie. Ces essences divines sont des outils indispensables pour créer la joie et la santé à tous les niveaux de notre être.

Les huiles essentielles influencent notre état de conscience.

Par voie respiratoire, les huiles essentielles ont une portée puissante. L’odorat est intimement lié à système limbique qui est lié avec nos corps physique et psychique.

Ceux sont les parties anciennes du cerveau qui activent, contrôlent et intègrent une portion du  système nerveux : le système endocrinien. Ces parties du cerveau ont une nette influence également sur les nombreuses fonctions du  corps, telles que la fréquence  cardiaque, la respiration, la température, le sommeil et l’éveil. Elles sont aussi le siège de nos émotions les plus élémentaires comme le plaisir, la colère, la tristesse et la peur.

Il arrive, lors de certains rituels religieux, qu’on embaume l’église d’encens (oliban). L’encens produit alors un changement dans l’atmosphère et dans la conscience des gens. Les pensées des gens sont alors subtilement amenées à s’éloigner des formes pensées négatives.

Quand une « disharmonie » survient au niveau d’un chakra, le recours aux huiles essentielles est utile pour nous permettre de rééquilibrer ce chakra et de nous sortir du carcan, d’un schèma emprisonnant et fait de pensées néfastes. Le travail sur les chakras permet de nous guérir de ces vieux modèles qui contraignent en s’imprégnant dans notre corps ou notre esprit ou même dans nos comportements. Les huiles essentielles ont la capacité de nous débarrasser de nos anciens schèmas de pensées malsaines. Elles ont une influence positive sur notre énergie vitale, en nous permettant de progresser vers des dimensions de conscience supérieure.

Les critères de qualité des huiles essentielles.

Que Signifie Huiles essentielles chémotypées ? En fonction des années, du climat, de l'altitude, du lieu ( c'est comme les cépages de vin), notre huile peut différer en composition des différents pourcentages des molécules aromatiques. Donc un triangle ou une carte correspondant à une chromatographie de l'huile dans une moyenne est définie comme « chémotype », et si, une année, le thym à linalol ne correspond pas du tout à sa carte chemotypées, et bien, soit on fait avec la réserve de l'an passé, ou on attend l'année prochaine... d'où les ruptures, entre autre.

Mais l'avantage d'avoir une HE HECT, c'est d'avoir l'assurance de l'activité thérapeutique. Il est important de regarder que l'huile soit HECT, si on veut faire de la thérapie. Il y a une autorisation à plus ou moins telle ou telle molécules en %.

D'autres éléments sont importants,

1) Une même plante peut donner plusieurs huiles, en fonction de l'organe distillé, comme l' oranger amer,

  • le fruit : HE bigaradier,
  • la fleur : HE de néroli,
  • la feuille:HE de petit grain bigaradier,
  • NB : petit grain signifie toujours HE de la feuille du citrus concerné ( ex ; petit grain mandarine, petit grain pamplemousse...) Ces trois huiles ont des propriétés différentes.

2) L'origine géographique, peut pour une même plante deux huiles essentielle différentes, comme la cannelle de Chine riche en phénols, et la cannelle de Ceylan riche en aldéhydes.

3) Le lieu, le climat, l'altitude, ce qui est le cas pour les romarins officinalis, par exemple. Romarin à cinéole, à verbénone, à camphre...

4) l'espèce de la plante, et la sous espèce, comme les différentes lavandes, les thym.

Ainsi beaucoup d' aromathérapeutes travaillent avec les noms latins pour éviter les erreurs quand ils font préparer par ailleurs. Et c'est un conseil juste.
 
« Les huiles essentielles offrent un maximum de possibilités et d’efficacité pour un minimum de toxicité aux doses prescrites ( je parle,moi, de juste milieu) »
(Les huiles essentielles sont des « petites bombes » chimiques ainsi donc.....)

Quelques chiffres évocateurs: Pour obtenir 1 kg d’huile essentielle…

  • de rose de Damas, il faut distiller 4.000 kg de pétales (1 ha de rosiers),
  • de lavande vraie, il faut distiller 150 kg de sommités fleuries,
  • de lavandin, il faut distiller 50 kg de sommités fleuries,
  • de clou de girofle, il faut distiller 7 kg de ce bouton floral

Conservation des huiles essentielles.

A l' abri des la lumière et de la chaleur, les huiles essentielles se conservent pendant 5 ans.

Toxicités des huiles essentielles.

«   Le truc qui fait peur. »
Encore une fois, le juste milieu est un excellent compromis avec une dose d'intuition.
Nous sommes dans une thérapie holistique et énergétique. Il est évident qu'une huile que nous avons en horreur, il faudra l'éviter.
Toujours écouter son cœur et son ressentir. Se faire confiance et faire confiance à notre intuition, ce que faisaient les anciens.
Redevenir autonomes.

Bien sûr, il y a l'attention de la grossesse, de l'allaitement, et de l' enfant de moins de 7 ans.

Il y a des huiles à précautions, contenant des phénols, des cétones, des esters....

Pour résumé, les huiles très dangereuses sont en « quasi vente interdite » en France. Mais elles l'ont été car détournées de leur usage.

  • Le safrassas, excellent antidouleur, puissante ,utilisée pour l’extasie à des doses très élevées.
  • L'armoise, le thuya, abortives, détournées aussi , donc interdites.

Quelques mots sur la sauge officinale, huile particulièrement intéressantes pour la femme. Quelques règles :

  • Quelques gouttes ne signifient pas le flacon entier même s'il ne contient que 5ml.
  • 6 à 12 gouttes codex (40mg pour une goutte) par voie orale pour un adulte suffisent par jour, toutes confondues ( mais encore....), et toutes voies d'administration confondues. Sensibilité de chacun aussi.

Elles ne sont pas miscibles à l'eau, donc devront être dispersées sur un support sucré, huileux ou un dispersant pour le bain. Ou en suppositoires, ovules, gélules, dispersées dans un beurre ou une huile végétale ( les huiles essentielles, certaines, peuvent , sans excipient, faire fondre une gélule végétale .).

Elles ne sont pas toutes possibles pour la diffusion, pas toutes possibles  pour la peau, même diluées, pas toutes pour la voie orale....etc...

Parfois en fonction des habitudes et des pays ( pays anglo-saxons : peu de voie orale). Chez nous et d'autres pays très ouverts en médecine alternative, ont adopté depuis fort longtemps toutes les voies ( Belgique,  Baudoux...pionnier de l'aromathérapie)

Comment s'y retrouver dans ce méli mélo ?

Il faut regarder le triangle de façon symbolique à l'image de l'homme de Léonard de Vinci.

Il y a deux grandes classes toxiques de molécules aromatiques, les cétones en haut, neurotoxiques, et les phénols en bas, hépatotoxiques et dermocaustiques...et au milieu, les esters, dont certains sont hallucinogènes...

Pour cela, il est important de connaître la composition, ou le triangle de l'huile essentielle, et quelles molécule elle contient, et à quel pourcentage.

Après il y a des cétones très toxiques et d'autres moins, les cétones gentilles  ( ex, la menthe poivrée, 3% en cas d'allaitement, c'est possible, sur un enfant de moins de 7 ans aussi).

Comme les phénols sur la peau à 2% par exemple ( l'origan en réflexologie, si on est fatigué, super).

En fait, une toxicité, n'est pas une interdiction. Il faut prendre des précautions, et un dosage très bas. Ex d'une toxicité intéressantes : la cannelle de chine, riche en phénols, pure sur une verrue pour la sécher. Le clou de girofle, pure, sur la dent, pour calmer et désinfecter (mais pas sur la gencive).

Les citrus sont photosensibilisants, dont pas d'exposition solaire...mais le soir avec une douche le matin c'est possible et à un faible %, le citron sur la cellulite, aucun risque.....

La mandarine en réflexologie plantaire sur les bébés pour le sommeil, super.

Il reste le soucis de l'allergie...très rare.

Les voies d'administrations.

Voie cutanée :

De préférence  si on ne sait pas, dilué dans un milieu lipidique, une huile végétale .... Si c'est pour une petite partie, on peut aller à 50% du mélange avec une huile. Si on masse le corps entier, 10% suffisent (se souvenir de 12 gouttes par adulte d'huiles essentielles par jour maxi toutes confondues).

Mais si on maîtrise bien, beaucoup d'huiles peuvent être utilisées pures sur la peau. Ex, menthe poivrée sur une migraine ou un coup, la ciste sur un saignement, l'hélichryse sur une ecchymose, la lavande sur une brûlure, le thym à linalol ou le bois de rose sur la gorge, même chez l'enfant...

Voie Orale :

La voie royale, la voie thérapeutique......toujours sur un support sucré ou huileux, ou en gélules...à l'exception des citrus que l'on peut utiliser pures....et quelques autres.

On peut aborder beaucoup de pathologies....il y a des huiles et associations merveilleuses à faire. Il ne faut pas avoir peur de cette voie. C'est la médication naturelle, avec une chimie naturelle....et concentré. Maxi 12 gouttes compte goutte codex  par jour par adulte ( relatif au poids).

Voie rectale :

Voie idéale pour les enfants......toujours sur un support ou excipient pour suppositoires....

Voie vaginale :

Ovules avec un excipient.

Voie aérienne :

La diffusion atmosphérique....toutes les huiles ne peuvent pas l'être..

Dans le naturel, il faut un peu écouter son cœur, sa sensibilité, respirer l'huile, apprendre à l'aimer ou pas....et se respecter dans le choix de l'huile qui nous parle....

Il y a beaucoup de possibilités pour une pathologie et souvent c'est la symbiose  « patient, produit et praticien » PPP, qui s'harmonise.....

Une préparation est personnalisée, elle est unique pour un sujet unique. Il y toujours eu dans les préparations ancestrales une prise en compte de l'aspect énergétique de l'huile...le 8 de la vie........mettre de l'énergie dans le mélange ( la dynamisation de la synergie)
Le fait de mélanger des huiles essentielles entre elles impliquent aux molécules de s'harmoniser  pour « vivre ensemble » et développe de nouvelles perspectives . Il y a des synergies possibles, d'autres moins. Cela aussi doit laisser place à notre intuition, avec les chefs de file ( on évite d'en mettre deux ), les odeurs ( on cherche des familles aromatiques qui se soutiennent), ce qui se dégage du complexe.

Ex :  On ne mélange pas la Rose de Damas et la Gaulthérie, trop puissante, écrasant la rose....c'est un extrême. Mais on le sens, même si on voudrait avoir les qualités des deux à la fois. On cherchera une autre solution....

Marie Rose Chausserie
pharmacien, aromathérapeute